Cahiers Octave Mirbeau n°27, avril 2020 (350 pages)

 
 
COM 27

Thème général : Mirbeau et le cinéma

PREMIER VOLET

Dix-sept articles qui réunissent les noms des contributeurs de la première heure, toujours fidèles à la SOM

• Anita STARON (Université de Lodz),
• Elisabeth MUELSCH (Angelo State University),
• Yannick LEMARIÉ : dossier complet sur les liens entre Mirbeau et le cinéma
• Arnaud VAREILLE,
• Alain (Georges) LEDUC,
• Tristan JORDAN,
• Jean-Paul Kervadec,
• et d’autres encore...

DEUXIÈME VOLET

Neuf contributions consacrées aux singularités du style d’Octave Mirbeau. Ces analyses prennent pour support le roman, le théâtre, la critique d’art, la critique littéraire et, objet d’étude plus rare, la critique musicale. Ce sont celles de :

• Anita STARON,
• Pascaline HAMON,
• Loïc LE SAYEC,
• Yoann COLIN,
• Philippe SAINT-GERAND (Université de Clermont-Auvergne),
• Rémi de RAPHAÉLIS,
• Jean-Louis BENOÎT (Université de Bretagne-Sud)
• et d’autres encore... Leurs études mettent en relief les notions de cruauté, de persiflage, du lieu commun, de l’obscénité, etc. qui jettent un éclairage nouveau sur une œuvre qu’on pensait désormais bien connaître.

Aux rubriques traditionnelles des Cahiers Octave Mirbeau – Documents, Actualités, « Compte-rendus», toujours richement renseignées, viennent s’ajouter plusieurs nouveautés, qui témoignent d’approches inédites :

• Arnaud VAREILLE tient la rubrique consacrée à la bibliophilie, aux manuscrits et ouvrages du grand écrivain, présents dans les ventes publiques et chez les libraires.
• Une partie consacrée aux Varias, intitulée « En marge », attire notre attention sur la nécessaire contextualisation historique de l’œuvre de Mirbeau dans cette période d’articulation des deux siècles :
• la présentation par Catherine Meneux du moteur de recherches sur la critique d’art francophone entre 1850 et 1940, une étude des illustrations du Jardin des supplices par le dessinateur Freida (Alain (Georges) Leduc),
• la présentation par Paul-Henri Bourrelier des nombreuses expositions parisiennes, en cet hiver, mettent en perspective la réflexion sur l’effort critique mené en son temps par Octave Mirbeau, tout en proposant une foule de renseignements à l’attention du chercheur.

 

 
  Retour à l'Accueil